Les magazines, les reportages télévisées, les conversations entre amis, nous formatent à penser comme on nous le demande. Il faut être, tout lisse, bien élevé, bien poli, bien habillé, bien rigolo etc.… Mais dans la vraie vie, les gens ne sont pas des personnages de séries, et ce n’est pas toujours le bien qui triomphe au bout. Nous avons des défauts, et c’est qui fait l’humanité. Nous sommes parfois méchants, parfois menteurs, parfois cons tous simplement.

Mais c’est aussi ce qui fait la richesse de nos vies. Sinon, sincèrement celles-ci seraient d’un ennui mortel. Si tout va toujours bien, comment finir par se rendre compte que tout vas bien ? Les ennuis, nous font apprécier les moments d’accalmie. Je revendique le fait d’avoir sa propre personnalité et de l’assumer, même si nous ne sommes pas dans le conventionnel.

Nous-sommes-comme-nous-sommes

Assumer ses défauts

Les défauts, c’est un peu comme le poivre dans un plat, cela évite que celui-ci soit fade, mais peut suffisamment vous chatouiller jusqu’à vous faire éternuer. Assumons ce que nous sommes. Je ne suis pas forcément la meilleure ou la plus belle, mais je suis moi et ce n’est déjà pas mal… Évidemment je peux mieux faire, on peut toujours s’améliorer, mais améliorer ne veut pas dire, changer.

Une personnalité, est faites de nos qualités et de nos défauts et d’ailleurs ont à très souvent le défaut de sa qualité. Ce qui peut à un moment T, être une qualité peut devenir un défaut et inversement. Ne plus se prendre la tête et rayonner en étant soi-même.