J’ai pendant très longtemps associer le tricot, à une mamie assise sur une chaise à bascule au coin du feu… Quel cliché ! Mais un matin dans le métro, je vois une fille la vingtaine toute mignonne, bien habillée, je voyais à son look qu’elle bossait surement dans un bureau, sortir ses aiguilles et attaquer son petit bout de laine…

Mon image vieillotte vient d’exploser et dégouline sur les parois du métro…Je me penche en lui demandant ce qu’elle tricote dans une laine moelleuse et douce. Un bonnet et une écharpe et elle me montre celles qu’elle à autour du cou pour justifier de la qualité de son travail. Franchement c’était une tuerie ! Je lui demande si elle a pris des cours ? non me dit-elle j’ai appris seule sur le net avec une vidéo, et elle précise que c’est un jeu d’enfant, qui lui permet de rendre ses trajets utiles et agréables.

Je-me-suis-lancé-dans-le-tricot-et-je-me-débrouille

J’adore fabriquer moi-même et en toute simplicité

J’ai donc été faire un petit tour moi aussi sur le web, et effectivement c’est une mine de tutoriels et de fiches explicatives. Il est vrai que pour faire des choses simples comme un bonnet ou une écharpe, n’importe laquelle d’entre nous peut se lancer… Mais il y a d’autre modèle ou un peu d’expérience et de dextérité seront nécessaires.

A mon tour je me suis choisi une belle laine et j’ai attaqué une écharpe. J’avance doucement mais j’avoue que c’est super gratifiant de voir son travail prendre forme et je trouve mes voyages bien moins ennuyeux. C’est aussi un très bon moyen de faire des connaissances, en fonction du lieu où vous trouvez assez facilement les gens viennent vous poser des questions sur ce que vous faites… Quand j’aurais fini je vous mettrais une petite photo de ma première écharpe !

Si vous voulez apprendre à tricoter, je vous conseille http://www.apprendreatricoter.com