À sa naissance, un enfant mérite que l’on le reconnaisse de manière légale. C’est notamment la raison pour laquelle, il faut se rendre à la mairie pour annoncer les informations concernant le nouveau-né. Généralement, c’est le père qui réalise cette démarche, mais dans certains cas, une personne qui a été présente lors de l’accouchement peut également la déclarer. Par la suite, l’acte de naissance témoignant l’existence d’un enfant lui sera utile pour toute sa vie.

À propos de la déclaration de naissance

L’officialisation de naissance est obligatoire. La personne qui l’effectuera dispose d’un délai de 5 jours après l’arrivée du nouveau-né, pour se rendre à la mairie. Dépasser cette limite, l’inscription sur les registres devient plus compliquée et nécessite même un compte-rendu du tribunal pour témoigner l’existence de l’enfant et la légalisation des informations lui concernant.

Seule la mairie du lieu de naissance est en mesure d’enregistrer les informations concernant un nouveau-né. De la même manière, c’est cet établissement qui procurera l’acte de naissance pour une éventuelle demande. Toutefois, il est aussi possible de se rendre en ligne ici, afin d’avoir un extrait d’acte de naissance plus rapidement.

Pour le cas d’un enfant né hors de France, il faut tout de même le déclarer aux consulaires françaises ou auprès des agents des autorités diplomatiques. Cette déclaration doit être réalisée dans les 15 jours suite à la naissance de l’enfant. Au-delà des 15 jours, il faut recourir à un avocat qui permettra ensuite la procuration d’un jugement permettant de déclarer la naissance d’un enfant.

L’utilité de l’acte de naissance

Après qu’un enfant a été déclaré officiellement à la mairie. Il reçoit son acte de naissance, un document précieux dont il aura besoin tout au long de sa vie. En effet, l’acte de naissance est utile que ce soit pour l’enfant lui-même ou pour ses progénitures.

Quand l’enfant est encore sous la responsabilité de ses parents, ces derniers auront besoin de l’acte de naissance de son enfant pour s’inscrire à la CPAM ou Caisse Primaire d’assurance-maladie, pour s’affilier à la CAF ou Caisse d’Allocations Familiale, pour être pris en charge par un organisme d’Assurance, ou encore pour bénéficier d’un congé de paternité.

Plus tard, l’acte de naissance sera utile pour des démarches administratives diverses. Il est requis pour réaliser une demande de carte d’identité, pour se marier, pour demander une naturalisation française, pour préparer un passeport et tant d’autres encore. Ainsi, il faut toujours penser à déclarer son enfant, sous peine de compliquer la démarche.