Des différences d’opinion

Vous subissez chaque jour des injures, insultes, moqueries ou humiliations de la part de votre supérieur. D’accord, toutes les personnes ne peuvent pas toujours s’entendre ou s’accorder, et des fois, il se peut que le courant ne passe pas entre vous et quelqu’un d’autre. Mais ces remarques incessantes vous blessent et portent atteinte à votre intégrité en tant que personne.

Si cela arrive fréquemment, en réunion, lors de votre travail, en déplacement ou lors des présentations, vous pouvez prétendre être victime de harcèlement moral au travail.

Qu’est ce que le harcèlement moral au travail ?

Le harcèlement moral se caractérise par des gestes, des paroles ou des attitudes humiliantes et répétées de la part de votre entourage professionnel. Ces gestes déplacés sont à même de causer une dégradation de vos conditions de travail, une atteinte à votre dignité, une diminution de vos capacités physiques ou même des maladies psychologiques graves.
Les manoeuvres découlant de ces actes sont condamnables par la loi. Les pressions, menaces, brimades ou propos calomnieux entraînant les sentiments d’angoisse, de stress, de culpabilité ou de perte de confiance en vous sont des actes clairement défendables devant un avocat.

En parler à un avocat

Malgré ce que vous ressentez, ne perdez jamais confiance en vos capacités et en vous-même. Ne laissez pas les propos racistes, les plaisanteries douteuses, les réflexions incessantes et les propos à caractère sexiste ou vulgaires influencer votre état d’esprit.
Enfin, agissez immédiatement et prenez rendez-vous avec un avocat, si possible spécialisé dans le droit du Travail. En effet, rien que pour vous documenter sur la question et connaître vos droits, prendre des informations auprès d’un avocat est plus qu’utile dans votre situation !